Transcription texte de cette vidéo: https://youtu.be/fgydCrVHP4Y

Californie 1970.

Je suis un militaire de la base de Presidio, à San Francisco; je suis dans la marine,

j'ai été formé à Yale et je suis membre des Skull and Bones.

Pour m'intégrer à la société (Skulls) j'ai été forcé à des relations homosexuelles;

je pensais que c'était inhérent au rituel quand j'étais jeune...

à Yale j'ai eu un doctorat de psychologie avant de rentrer comme officier de l'armée.

Très tôt j'ai intéressé mes supérieurs puis la CIA

sur le sujet du comportement humain et mon travail sur le subliminal et le contrôle de l'esprit.

Le général de ma base, à Presidio, m'a donné une autorisation écrite pour pouvoir travailler comme consultant en

psychologie humaine dans le privé, à titre exceptionnel,

et également pour les CIA pour "service à la nation" et défense des intérêts américains.

Nous sommes en pleine guerre froide et le comportement humain nous intéresse. Nous ne voulons pas être à la traîne.

Lorsque j'ai mes jours de congés ou des permissions, je me rends au Monroe Institute for Research Center. Nous réalisons des films promotionnels

pour le grand public et aussi des films de propagande destinée à des fins militaires.

Nous nous intéressons aux messages subliminaux visuels incorporés dans les films, mais aussi aux messages subliminaux auditifs

incorporés dans la musique diffusée par les supermarchés, pour faire davantage consommer.

J'ai l'avantage de pouvoir me rendre à Los Angeles lors de mes jours de congés.

Là-bas, de plus en plus de studios de musique sont intéressés par l'incorporation de messages subliminaux dans leur musique,

mais aussi plusieurs studios de cinéma: notamment Walt Disney m'a approché.

il trouve intéressant de pouvoir contribuer à l'éducation notamment sexuelle des enfants, dès le plus jeune âge, par les dessins animés mais aussi par quelques films.

Je le sais car je rencontre walt fréquemment dans les soirées privées,

à Los Angeles ou bien au Bohemian Grove lorsque je suis à san francisco.

Je dois dire que j'ai rencontré beaucoup de beau monde dans ces lieux: Walt, mais aussi Nixon et Kissinger,

certains Rothschild, Bush père et fils, mais aussi un colonel de ma base,

Colonel Aquino, divers membres du Congrès et bien sûr beaucoup de producteurs de films et de musique;

Je dois dire que je me sens très privilégié de pouvoir rencontrer ces personnes et avoir tant d'opportunités.

Il faut dire que ça ne m'a pas été très difficile de rentrer aux bohemian;

j'ai eu un passe droit pour les listes d'attentes (15 ans normalement) en tant qu'officier militaire de la baie de san francisco:

on a une affiliation quasi automatique.

Et puis... le fait d'être un Skull, ça a aussi considérablement joué en ma faveur.

Par contre je dois dire qu'il se passe des choses dont j'ai horreur et que je ne cautionne pas.

En arrière-plan de nos parties, de nos réunions un certain nombre d'hommes et de femmes vont dans des endroits discrets pour se livrer à

d'abominables choses avec des adolescents, des enfants. je sais pas trop ce qui s'y passe exactement..

il me semble qu'il y ait des rabatteurs qui amènent ces enfants de l'extérieur pour que ces personnes en disposent...

ça me révolte tellement mais je n'ai pas le choix: non seulement ces clubs sont un passage obligé pour l'avancement de ma carrière militaire

et puis j'ai déjà vu et appris trop de choses qui pourraient compromettre des gens.

Et si je parlais, ces mêmes personnes ne manqueraient pas de divulguer des informations intimes que j'ai donné lors de mon initiation.

Si cela ne suffisait pas, on fera en sorte de me compromettre; on me mettra une prostituée dans les pattes ou en me proposant de l'argent.

Si cela ne suffisait toujours pas, je serais suicidé un jour ou l'autre... ça ne fait aucun doute.

J'avais entendu parler d'un certain professeur Olson qui travaillait au projet mk ultra dans ses débuts, dans les années 50;

j'y travaille moi-même d'ailleurs.

il était, paraît-il, devenu rebelle à l'autorité à partir du moment où il avait appris quel était le véritable but de ces expériences de contrôle

de la pensée.

on l'avait convié à une réunion top secret pour faire le point sur les effets du LSD.

une goutte avait été mise dans son verre à son insu -ou non-

il aurait tenu des propos insensés, puis se serait jeté du haut d'un gratte ciel ou la réunion avait lieu. Suicide, avait-on dit...

bref, j'arrive au studio pour lequel je travaille.

Aujourd'hui j'aurai fini mon film promotionnel où, selon mon idée, j'ai introduit un total de cinq images dans le film,

qui sont censées donner envie aux spectateurs de vouloir acheter un soda.

le subconscient du spectateur enregistre l'image mais sa conscience ne s'en souvient pas, car c'est trop rapide.

j'ai cru comprendre qu'il n'y aurait pas que des publicitaires, mais aussi la cia et des militaires dans la salle de projection.

Bon, la projection est terminée. Nous sommes vendredi soir donc j'ai mon rendez vous hebdomadaire très confidentiel..

oui, je cotise à la récente église de satan où un de mes supérieurs hiérarchiques à Presidio m'a conseillé de venir

pour, là aussi, faire de belles rencontres pour ma carrière,

pour me libérer de "mes vieilles croyances réductrices" -c'est-ce qu'il m'a dit-

bref je me suis retrouvé affilié rapidement et suis devenu assidu.

Ce soir, après le rituel notre grand chef Anton LaVey va nous présenter lors des agapes

son plan pour influencer et répandre nos idées par le biais de la musique.

c'est drôle d'ailleurs, car il l'a lui-même un petit label de musique je crois...

voilà, je suis sorti. C'était très instructif, quoique cela me fait un peu peur.

il nous a présenté un nouveau membre du club qui, paraît-il, a travaillé avec les Beatles

les Rolling Stones et d'autres stars du rock et de la pop. cet homme nous a dit qu'on pourrait faire avancer une grande cause:

libérer les gens de leurs anciennes croyances et de leurs dogmes

en influençant subtilement leurs goûts, en leur faisant écouter notre musique -dont on se serait assuré qu'elle soit la plus populaire-.

c'est d'ailleurs là qu'il est devenu très intéressé par mes expériences sur le contrôle humain et le subliminal.

il s'est vanté d'avoir travaillé notamment sur le morceau Lucy in the Sky with Diamonds (lsd) des beatles.

c'est lui qui m'a dit que si on prenait la première lettre de chaque mot du titre, ça faisait L.S.D.

ensuite, Anton LaVey nous a introduit un plan culturel d'envergure,

conjointement avec la CIA, qui projette de diffuser un message similaire tout au long des prochaines décennies,

tout en prenant soin de changer régulièrement de style prédominant dans la mode.

il nous a dit qu'on pourrait développer, dans un premier temps, un son plus extrême que le récent hard rock actuel.

il lui est venu l'idée que les stars représentant ce courant, pouvaient avoir un style vestimentaire et physique androgyne.

cela représenterait bien notre symbolisme présents, ici à l'église. Un être représentant les deux sexes.

Selon moi, d'ailleurs, notre grand chef monsieur LaVey, avait mal compris un des très vieux symbole gnostique et alchimique,

celui de l'union de l'âme et de l'esprit ou bien spirituel et matière, ou bien aussi homme et femme. ce n'était qu'un symbole,

or Anton me semblait prendre littéralement les symboles à la lettre. bref

il nous a aussi parlé d'autres potentiels mouvement comme un certain mouvement "rap" (il me semble que c'était le terme)

dont le principe serait que l'homme de la rue puisse s'exprimer sur une musique pré existante, qu'il s'agisse de funk ou de n'importe quel autre musique

noire et entraînante. ainsi, la musique encouragerait à la rébellion contre le gouvernement, le pouvoir, en osant dire en musique ce qu'on a toujours pensé.

il faudrait aussi développer une sorte de musique "technotronique" ou

"technophile" (je ne me souviens plus du terme( qu'il a utilisé).

mais en tout cas, une musique qui porterait en gloire la technologie mécanique -si chère à nos yeux-.

le but serait aussi de donner une image sympathique du robot au public.

il nous a dit qu'un groupe nommé Kraftwerk faisait du bon boulot dans ce sens..

il faudrait aussi que ce courant musical déstructure en profondeur nos codes musicaux occidentaux,

"étriqués" a-t-il dit, et contiennent des éléments universels qui puissent parler à toutes les cultures et ainsi unifier le monde.

je suis sorti de cette conférence-agape abasourdi et presque amorphe.

je trouve cela cynique et machiavélique ,bien au delà du subliminal que j'utilise pour faire vendre.

J'ai besoin de prendre un peu l'air ce soir.

j'ai besoin de me ressourcer ce week-end car lundi matin nous avons une réunion de "guerre psychologique" (c'est comme ça que ça s'appelle).

j'espère que ce n'est pas aussi machiavélique que ce que j'ai entendu ce soir..

Voilà, nous sommes samedi matin. Je vais aller à pied au supermarché, qui est un supermarché expérimental -bien qu'ouvert au public-

où l'on teste nos expériences.

Comme vous le voyez, on étudie les clients, leurs mouvements, leur attitude et surtout leurs réactions à nos messages subliminaux diffusés dans la musique.

Bon j'ai terminé. petite promenade au bord de la plage, ensuite je me reposerai.

Nous sommes lundi matin, je me rends à san francisco à mon QG du Presidio.

Nous y sommes.

Pour vous résumer, voici ce qu'on nous a expliqué, et cela ne doit fuiter dans aucun journal, ni à la radio, ni

lors de confidences, sous aucun prétexte.

en gros, nous avons dix ou vingt ans pour préparer l'opinion populaire à un nouvel ennemi officiel,

car il faudrait continuer à pouvoir faire voter un budget en augmentation chaque année, auprès du congrès, pour

continuer à faire nos recherches et continuer à entretenir l'industrie du complexe industriel et militaire.

or la vision bipolaire du monde -que nous avons créé de toute pièce-

ne sera plus valable lorsque le communisme se serait éteint (car cela arrivera forcément un jour ou l'autre).

une des pistes que suggérait le général qui nous a donné la conférence, était de commencer à diriger notre attention et nos forces

envers le Moyen-Orient nous: serions gagnants à stigmatiser ces pays comme un nouvel ennemi, car nous souhaitons davantage développer notre activité

et maintenir notre intérêt économique dans ces zones pétrolières.

à la fin de la conférence,

on nous a présenté plusieurs dessins animés dans lesquels avait été sciemment disposés des allusions à de futurs attentats dans un gratte ciel,

pour préparer l'opinion, dès le plus jeune âge, à accepter inconsciemment, de façon subliminale,

cet événement comme prétexte justifiant la guerre que nous mènerions contre ce terrorisme venu du moyen-orient.

Apparemment, le symbole qui a été choisi unanimement sont les tours de l'actuel world trade center, construit récemment, commencé en

1967 il me semble.

pour finir, il nous a donné un ordre de mission pour les années à venir:

en ce qui me concerne, je travaillerai à introduire le subliminal de façon visuelle, en travaillant avec les scénaristes dedessin animé

mais aussi de films.

bien entendu, on nous a fait comprendre qu'il s'agissait de décisions non-officielles mais issues de l'état profond, et que sous aucun prétexte

nous ne devions en parler, sous peine dde ruiner notre carrière, voire la cour martiale.

de toute façon on nous a fait signer à tous un accord de confidentialité en béton armé, digne de ceux de la NSA... bref.

au terme de cette réunion, pour la première fois de ma vie, je me suis dit que je n'avais pas le choix.

il ne s'agissait plus de mon libre arbitre

puisque si je n'obéissais pas, ou bien si je me rebellais contre n'importe laquelle des organisations dont je fais partie,

on me destituerait, on salirait ma vie privée et publique par n'importe quel prétexte.

en premier lieu on s'empresserait de divulguer les photos et vidéos de mon entrevue avec une jeune femme il y a de cela un mois;

j'aurais dû me méfier...

on avait arrosé ça avec mes camarades de l'armée pour fêter mon grade de colonel.

j'avais trop bu et ils m'ont mis dans les pattes ce qui s'avèrait être une prostituée.

Par la suite, on m'a fait la confidence que les miroirs de la chambre du motel étaient sans teint.

Autant dire que je suis gravement dans la merde si je n'obéit pas à tout ce que l'on me dira de faire...