Transcription texte de cette vidéo: https://youtu.be/X04cIF6uS1I

Shamir dit que la déification des juifs exige que les gens n’aient pas
d’autre Dieu que le gain matériel et le plaisir sensuel. «Dans les écrits religieux juifs,

la sacralité exclusive [sacré] de Jérusalem et d’Israël
appelle à la désacralisation des nations et du reste du monde. Il n’y aura
pas d’églises, ni de mosquées, ni de prêtres chrétiens ou musulmans. Le
monde deviendra un désert profane peuplé de bêtes profanées, les
nations, et leurs bergers, les Juifs. «
«Cela commence par de petites choses : la suppression des signes
religieux des écoles et des lieux publics. Mais nos âmes interprètent cet
abandon de l’esprit comme la preuve de la victoire des Juifs... (78)
«L’univers juif est construit brique par brique et un de ses signes est
l’abaissement de la vie éducative et spirituelle des gentils... les films
américains dégradent leurs spectateurs... Car la victoire totale de l’esprit
juif ne sera atteinte que lorsqu’un goy débile et analphabète viendra
joyeusement lécher la main du juif et le bénir pour ses conseils. «(80-81)
Les soi-disant «Lumières» (du nom de Lucifer, le «Porteur de Lumière»)
sont vraiment un rejet du plan de Dieu pour l’homme et une affirmation
téméraire de l’arrogance humaine. Le résultat de cette philosophie
perverse, c’est que nous vivons de plus en plus dans un solipsisme judéo-
maçonnique basé sur le mépris de Dieu, de la nature et de la vérité.
Je m’attends à ce que la plupart des juifs répondent à cette information
en ne se demandant pas : «Est-ce que c’est vrai?» mais plutôt par : «Est-
ce peu flatteur pour les Juifs?» Voilà de plus en plus la norme de la vérité
dans notre monde solipsiste.


UNE BULLE SOLIPSISTE
Comme l’historien juif Yuri Slezkine l’a fait remarquer, la modernité a fait
de nous tous des Juifs. («The Jewish Century», 2004.) Le modernisme est le

dysfonctionnement qui résulte de se faire soi-même Dieu. L’homme
moderne est le juif, l’hérétique, l’anti-héros, éloigné de Dieu, de la société
et, paradoxalement, de lui-même. Il vit dans une réalité auto-engendrée
séparée de la vérité.
La description de Mia Farrow du névrosé Woody Allen, obsédé par le
sexe, illustre l’homme moderne : «Woody vivait et prenait ses décisions
suspendu dans une zone construite et contrôlée presque entièrement par
lui-même... Il ne reconnaissait pas les autres êtres, sauf comme éléments
de son propre paysage, évalués selon leur contribution à sa propre
existence. Il était donc incapable de faire preuve d’empathie et ne se
sentait redevable d’aucune responsabilité morale envers quiconque ou
quoi que ce soit.» (Mia Farrow, «What falls away», 208, cité dans Jones,
«The Jewish Revolutionnary Spirit.»)
Nous vivons dans un monde solipsiste. La culture judéo-maçonnique
moderne élève la vérité subjective au rang de fait universel (par exemple
notre expérience humaine commune. Ce qui nous fait nous sentir bien en
tant qu’être humain.) Notre culture exalte le trivial et le néant. Bien que
brillante et très drôle, «Seinfeld» était une émission de télévision «à
propos de rien.» Il s’agissait aussi d’égoïsme et d’absorption de soi.
Le Nouvel Ordre Mondial, comme tout type de domination, exige un
rejet de la vérité objective. Ils ne peuvent pas admettre qu’ils ont
l’intention de nous asservir spirituellement et mentalement, si ce n’est
physiquement. Donc, ils doivent complètement anéantir la notion de
vérité. La vérité est inconnaissable, subjective, nous disent-ils. Les gens
ont différentes versions de celle-ci, mais nous ne pouvons jamais
découvrir la vraie chose. C’est ce qu’ils veulent nous faire croire.


LA RÉVOLUTION

Le rôle de la juiverie organisée tout au long de l’histoire est subversif au
sens le plus profond du terme, faisant le travail de Satan en provoquant le
renversement de la volonté de Dieu, (le «logos», la conception inhérente,
la raison et le but de la Création) détournant l’humanité et arrêtant son
développement.
Le vrai sens ésotérique de la «Révolution» est de «renverser» Dieu et de
le remplacer par Lucifer qui représente l’intérêt des Illuminati (c’est à dire
les banquiers centraux, la juiverie organisée et les francs-maçons). Les
autres raisons invoquées pour la révolution ne sont que des façades en
trompe-œil.
Ceci fut confirmé par Christian Rakovski dans son interrogatoire du
KGB. «La chrétienté est notre seul vrai ennemi puisque les phénomènes
politiques et économiques des états bourgeois n’en sont que ses
conséquences», a déclaré Rakovski. La paix est «contre-révolutionnaire»
puisque c’est la guerre qui ouvre la voie à la révolution. (Voir «Les
Rothschild mènent la Symphonie rouge».)
Ainsi, la communauté juive organisée par son bras maçonnique, a
toujours saboté l’identité personnelle et sociale fondée sur la race, la
religion (Dieu), la nation et la famille. Ils ont provoqué des guerres
(comme l’Irak, en Afghanistan et peut-être en Iran et la Troisième Guerre
mondiale) organisé la révolution, semé la division, la corruption et
cherché à normaliser les dysfonctionnements et la déviance.
Tout cela pour prouver que l’ordre salutaire et naturel représenté par les
idéaux chrétiens est corrompu et hypocrite, et doit être remplacé par des
dieux juifs : le Communisme, le Socialisme et le dernier tube d’essai de
leur tyrannie utopique, le Nouvel Ordre Mondial.
Ainsi, à la mortification de juifs honnêtes comme moi, les juifs sont souvent

à l’avant-garde pour bousiller davantage les mœurs chrétiennes
et créer un dysfonctionnement, qu’il s’agisse de saper les genres sexuels
et le mariage ou de colporter la promiscuité sexuelle, la pornographie,
l’homosexualité ou l’avortement.
Par exemple, une vidéo de musique récente d’un chanteur juif français de
50 ans et de sa fille adolescente normalise l’inceste. L’ancien Premier
ministre français Léon Blum (1872-1950), un Juif, écrivit en 1907 : «Il est
naturel et fréquent pour la sœur et le frère d’être amants,» («Mariage»
1907.) Le révolutionnaire franc-maçon Giuseppe Mazzini a dit :«nous
corrompons afin de diriger.»
De nos jours, pratiquement aucun film ne met en avant des exemples
moraux. Ils sont rarement honnêtes et informatifs. Trop de films
hollywoodiens impliquant des juifs sont sales, vulgaires, violents et
dégradants. (Bien sûr, il y a des exceptions magnifiques comme «Across
the Universe,» de Julie Taymor 2007)
Judd Apatow, l’auteur-réalisateur, a récemment prononcé un discours
qui caractérise ses films. Il a parlé, respectivement, de la curiosité
naturelle de sa fille de 10 ans au sujet de la sodomie, du vagin de sa fille,
des seins naissant de sa fille, de son propre penchant pour la
masturbation, et, enfin, du vieillissement de ses poils pubiens. Puis vint
son acteur star Seth Rogen, un autre juif, qui a parlé de ses habitudes de
masturbation, suivie par un discours savant sur ses testicules. Parce qu’ils
s’associent avec des dirigeants de studio, leurs films puérils bénéficient
d’une distribution dans le monde entier et de l’approbation des médias.
Décrivant ce discours nauséabond, Michael Posner (un juif décent) a
écrit : «Vous commencez à avoir l’impression que si le sexe n’est pas
impliqué d’une manière ou d’une autre, aucun d’eux n’aurait rien à dire.

En fait, même si le sexe est impliqué, ils n’ont rien d’intéressant à dire.»
(Globe and Mail, 21 Juillet 2008)
Ces cinéastes croient qu’ils sont «oh si audacieux et chic» Pour eux, la
sophistication consiste à fouler aux pieds le moindre débris d’innocence,
de décence ou de dignité humaine restant dans la société. Ils sont
perpétuellement en guerre contre la «répression» se livrant avec ardeur à
toutes les pulsions sexuelles et pointant leur moindre incident de toilette
comme de fiers tout-petits.
Pourquoi les adultes offrent ces obscénités comme si elles étaient
courageuses et édifiantes ? Ils ne bafouent pas seulement les conventions,
c’est à dire la dignité humaine et le décorum, ils font un pied de nez à
Dieu. Leur dieu est Lucifer, qu’ils le sachent ou non, le symbole de la
rébellion contre l’ordre naturel intrinsèque et spirituel.
La juiverie organisée me fait penser à un soldat marchant à contre sens
dans une parade militaire. Les autres le font remarquer, mais il a l’audace
(chutzpah), l’argent et les médias pour les convaincre que, en fait, ce sont
eux qui marchent à l’envers. Extrapolez ceci à un niveau cosmique et
vous comprendrez le Nouvel Ordre Mondial.


EN CONCLUSION
La crucifixion du Christ représente le rejet de l’Ordre Divin qui est calqué
sur des idéaux spirituels absolus comme l’Amour, la Vérité, la Justice, la
Bonté, la Beauté, etc. Dieu est une dimension spirituelle dans laquelle ces
idéaux sont évidents pour nous. Nous avons été mis sur terre pour
manifester ces idéaux. Je ne sais pas si le Christ était Dieu, mais je crois
qu’il représentait Dieu et ces idéaux. Son message était que tous les
hommes devraient suivre son exemple. Dieu est la réalité. Lorsque nous

nous éloignons de la vérité, nous devenons plus irréels, et risquons
l’anéantissement.
Nous savons que la nourriture et le sexe existent parce que nos corps en
ont faim. De même, nos âmes ont faim de Dieu et d’idéaux spirituels.
Cela prouve que nous avons une âme, en fait, nous sommes des âmes.
Cependant, nous ne pourrons jamais être à l’écoute de nos âmes, si nous
ne croyons pas en elles. Nous ne pourrons jamais prendre au sérieux les
idéaux spirituels si nous ne reconnaissons pas qu’ils sont l’ultime réalité.
Le Nouvel Ordre Mondial est une tentative de renverser Dieu et de le
remplacer par Satan. Il prêche que le noir est blanc, que le mal est le
bien. Il crée une réalité bidon conçue pour servir les intérêts de quelques-
uns et asservir la majorité.
Personne de vivant aujourd’hui ne devrait être blâmé pour la Crucifixion.
Mais nous sommes responsables de ce que nous faisons pour
bouleverser l’ordre spirituel représenté par le Christ.
Les juifs vivent dans une bulle où on leur dit qu’ils sont des gens
merveilleux persécutés sans raison. La société juive permet peu voire
aucune autocritique non autorisée. De plus en plus le monde occidental
est devenu une société fermée comme la juiverie. La véritable
autocritique n’est pas la haine de soi. Elle est essentielle à la santé et à la
survie.
Les juifs sont maintenus dans l’obscurité sur le rôle de la juiverie
organisée dans le Nouvel Ordre Mondial. Fondamentalement, le
Sionisme (États-Unis, l’U.E., Israël) est une pince ; l’antisionisme (Iran,
Russie, Chine) en est une autre. Je crois que les banquiers Illuminati ont
l’intention de faire en sorte que les deux se détruisent mutuellement. Ne
nous laissons pas mener à notre propre destruction comme des lemmings.

Est-ce que le Nouvel Ordre Mondial est principalement motivé par un
motif politique, racial ou occulte ? Tous trois sont importants et
complémentaires, mais, sur la base de la «Symphonie Rouge», je mettrais
le pouvoir (politique) dans le siège du conducteur.
L’initié Illuminati Christian Rakovski a déclaré en 1937 : «Le fait que [les
banquiers] exercent un contrôle illimité sur l’argent, dans la mesure où ils
le créent eux-mêmes, ne... déterminent pas les limites de leurs
ambitions... Les banquiers ont une soif de pouvoir, d’un pouvoir tout-
puissant. Tout comme vous et moi.»
«Ils ont créé l’état communiste comme une «machine de pouvoir total»
sans précédent dans l’histoire. Dans le passé, en raison de nombreux
facteurs, il y avait toujours de la place pour la liberté individuelle.
Comprenez-vous que ceux qui dirigent déjà partiellement les nations et
les gouvernements mondiaux ont des prétentions à la domination absolue
? Comprenez bien que c’est la seule chose qu’ils n’ont pas encore
atteinte...» (Voir «Les banquiers centraux cherchent un pouvoir
totalitaire»).
Bien que les Illuminati aient été créés par les juifs, ils considèrent les juifs
non-Illuminati, le messianisme juif et la franc-maçonnerie, comme des
moyens pour parvenir à leurs fins.
La fameuse lettre de Louis Marshall (26 septembre 1918) illustre ce
point. «Le sionisme n’est qu’un incident inclus dans un plan de grande
envergure. Il s’agit simplement d’une cheville commode pour accrocher
une arme puissante.» Marshall était conseiller juridique pour les banquiers
centraux Kuhn & Loeb et un pilier de la communauté juive organisée.
Comme beaucoup de juifs sont sionistes, ils doivent être un «incident
dans un plan de grande envergure.» Nous pouvons ignorer la vérité aussi

longtemps qu’elle ne nous mord pas. Je le répète. Ces banquiers ont créé
et financé Hitler. En fin de compte, ils sont responsables de l’holocauste.
Paul et Max Warburg étaient directeurs d’I.G. Farben quand la firme a
financé Hitler et a construit sa machine de guerre. (Anthony Sutton, «Wall
Street et l’ascension d’Hitler,» 1976, pp 109, 147.)
Leur objectif déclaré est une troisième guerre mondiale, les événements
actuels s’alignent exactement comme prédit il y a près de 140 ans par
Albert Pike.
Henry Kissinger, membre dirigeant du Nouvel Ordre Mondial a dit : «un
peuple qui a été persécuté depuis 2 000 ans doit forcément faire quelque
chose de mal.»
Notre erreur est de faire confiance à nos dirigeants. Les juifs et les
francs-maçons sont utilisés pour créer un état policier totalitaire. Ils
œuvrent à la construction d’une civilisation factice dédiée à l’argent, au
sexe et à la violence, une parodie d’Orange Mécanique condamnée à
l’autodestruction.
«Lorsqu’il n’y a pas de vision, le peuple périt.» (Proverbes 29:18)

 LIVRE D'HENRY MAKOW SUR LES ILLUMINATI (TRES INTERESSANT):